© 2019, by CFFE

  • Facebook - Black Circle

Atelier

Prise en main de l'écho-Doppler par le médecin du premier recours

Prise en main de l'écho-Doppler par le médecin du premier recours

Tous les jours, soit une durée de 21 h 

Vendredi et samedi : 10h30 - 13h, puis 15h30 - 19h30

Dimanche : 8h - 13h, puis 14h - 16h

Formateurs : Drs Philippe MARSAN, Alexandre TERMOZ, Jean-Eudes BOURCIER, salle 351-1 et 351-2

Référence Agence DPC de l'action de DPC : 10591900001, sessions 6 & 7

Cette formation d’écho-Doppler, constituée de 6 séances, est à destination des médecins du premier recours et notamment des médecins généralistes et des urgentistes quel que soit leur mode d’exercice. Elle s’inscrit dans le cadre de l’amélioration des conduites à tenir. Elle permet d’éviter d’adresser en médecine du second recours (Service d’Urgence, spécialistes d’organe, échographistes, radiologues...) un patient dont les données clinico-échographies affirment qu’il n’est pas menacé et qu’il peut être pris en charge par le médecin traitant, sans risque accru : Ce patient n’est pas adressé ailleurs, d’où un gain de temps et de sécurité.

A contrario, elle permet d’adresser en médecine du second recours des patients dont l’état le nécessite : à nouveau, gain de temps et de sécurité.

Le contenu de cette formation, en effet,  expose des diagnostics échographiques de type «binaire» pour lesquels, il a été établi, par des études publiées dans de prestigieuses revues internationales, la sensibilité et/ou la spécificité élevées : la question posée à l’échographie est précise, la réponse clinico-échographique, obéissant à une loi du tout ou rien, l’est tout autant. 

Ce sont ces diagnostics clinico-échographiques, de très forte sensibilité ou/et spécificité, dont les courbes d’apprentissage ont été établies par des études publiées dans des revues professionnelles reconnues, qui sont appris aux médecins : cette formation est, d’abord et avant tout, Evidence Based Medicine. Elle permet également de comparer les pratiques constatées aux recommandations et données de la littérature internationale par le recueil et l’analyse des pratiques de l’Apprenant.

Il s’agit, également et surtout, d’une prise en main de l’outil échographique et de l’intégration d’un échographe dans la pratique quotidienne.

 

Pour atteindre cet objectif pratique, l’atelier est constitué d’une suite de situations cliniques et de manipulations d’un écho-Doppler par les médecins : 3 médecins constituent un poste de travail et chaque médecin joue, tour à tour, les rôles de patient et de «médecin généraliste -échographiste», selon le concept de l’enseignement réciproque ; l’Apprenant reproduit les gestes que le formateur explique et montre (pose de la sonde et son déplacement, tableau de bord de l’échographe...), recherche les images nécessaires à l’exclusion ou à l’affirmation du diagnostic envisagé  par les données cliniques, biologiques ou radiologiques. Il peut être guidé par le second médecin, le «patient», les intervenants et l’expert qui circulent dans la salle, afin d'aider les Apprenant. Les intervenants et l’expert peuvent éventuellement, prendre la sonde en main pour montrer comment faire au groupe des 3 médecins.

En cas de difficulté soulignée par un médecin, l'expert peut également faire une démonstration à tout le groupe avec l'image projetée sur le grand écran.

Des diapositives d’images échographiques élémentaires pathologiques sont affichées et décrites ; les bases physiques de leur formation (réflexion, diffusion, absorption, atténuation...) sont définies et détaillées.                              

L’ABDOMEN

Objectifs : 

  1. Savoir affirmer ou exclure un épanchement péritonéal de la poche de Morrison et savoir rechercher un épanchement péritonéal péri-hépatique, péri-splénique, pelvien (manipulation)

  2. Connaitre l’image de lithiase vésiculaire et les mécanismes de formation de l’image d’une structure cristalline, connaître les images de cholécystite aiguë.

  3. Savoir reconnaitre et mesurer la voie biliaire principale au niveau du hile hépatique (manipulation)

  4. Savoir affirmer ou exclure un anévrysme de l’aorte abdominale (manipulation)

  5. Savoir rechercher un épaississement d’une paroi digestive (manipulation)  - Savoir exclure une invagination intestinale chez l’enfant - 

  6. Savoir affirmer ou exclure un pneumo-péritoine libre (manipulation). 

 

Connaître l’image de sténose hypertrophique du pylore du nourrisson.

Connaitre les images d’appendice caecal normal, d’appendicite simple et d’appendicite compliquée.

 

------------------------------

 

L’APPAREIL URINAIRE

Objectifs :

  1. Connaître l’écho-anatomie du rein normal et la technique d’exploration

  2. Savoir affirmer ou exclure une dilatation pyélo-calicielle modérée ou importante

  3. Savoir reconnaitre un kyste liquidien simple du rein

  4. Savoir mesurer un résidu post-mictionnel et affirmer ou exclure un globe vésical

  5. Savoir affirmer ou exclure une lithiase urinaire, située à une jonction urétéro-vésicale

  6. Connaître les images de pathologie de l’appareil urinaire : polykystose rénale, pathologie kystique liquidienne acquise (dialyse),maladie de Von Hippel-Lindau, pathologies malignes du rein, pathologies bénignes, pathologies infectieuses, lithiase urinaire, néphrocalcInose, rein médical, maladies vasculaires, greffon rénal

 

------------------------------

LE PELVIS FEMININ 

Objectifs :

  1. Connaître l’écho-anatomie normale du pelvis féminin

  2. Savoir introduire et manipuler la sonde endovaginale

  3. Savoir affirmer et dater ou exclure une GIU à partir de 7 SA.

  4. Savoir diagnostiquer un SOMPK

  5. Savoir comment mesurer la longueur du canal cervical

------------------------------

Le POUMON

Objectifs.

  1. Savoir reconnaître le thorax normal : tissu cellulaire sous-cutané, côtes, muscles intercostaux, surface pulmonaire, lignes A et B, liseré graisseux (manipulation en basse puis haute fréquence)

  2. Savoir exclure (manipulation) ou affirmer un épanchement pleural liquidien radio-occulte 

  3. Savoir exclure (manipulation)  ou affirmer un pneumothorax

  4. Savoir rechercher et affirmer un syndrome alvéolaire pulmonaire

  5. Connaître les signes d’un syndrome interstitiel et savoir exclure un syndrome interstitiel ; Connaître les étiologies d’un syndrome interstitiel

  6. Savoir rechercher les signes d’une embolie pulmonaire

 

------------------------------

 

Le MUSCULO-SQUELETTIQUE

Objectifs.

  1. Savoir affirmer ou exclure  un épanchement de hanche chez l’enfant et chez l’adulte.

  2. Savoir affirmer ou exclure (manipulation) une bursite de l’épaule

  3. Connaitre l’image d’un tendon et son anisotropie (manipulation)

  4. Connaitre l’écho-anatomie des 4 tendons de la coiffe des rotateurs de l’épaule - Connaître les signes d’une tendinopathie ; Affirmer ou exclure (manipulation) une tendinopathie calcifiante de la coiffe des rotateurs

  5. Connaitre l’image échographique normale d’un nerf et son anisotropie (manipulation) - Connaître l’écho-anatomie du canal carpien et de son contenu manipulation) - savoir rechercher les signes d’un syndrome du canal carpien

  6. Savoir affirmer ou exclure (manipulation) un épanchement du genou

  7. Savoir affirmer ou exclure (manipulation)  une désinsertion du gastrocnémien médial

  8. Connaître l’image échographique du ligament talo-fibulaire et les signes de  rupture.

------------------------------


TISSUS MOUS & VASCULAIRE

Le diagnostic de thyroïde homogène, 

Le diagnostic de torsion testiculaire; 

Le diagnostic de phlébite à risque emboligène, 

le dépistage de l’artériopathie des membres inférieurs.

 

Objectifs

  1. Connaître l’image d’un testicule homogène et normalement vascularisé

  2. Savoir reconnaitre une thyroïde dépourvue de nodule (manipulation)

  3. Savoir reconnaitre la nature liquidienne d’un nodule. 

  4. Savoir reconnaitre l’image d’un corps étranger des tissus mous.

  5. Evaluer le risque emboligène d’une phlébite surale par la méthode des 2 points de compression (manipulation)

  6. Savoir enregistrer le signal doppler de l’artère tibiale postérieure normale (manipulation) et connaître les signes doppler d’une artériopathie oblitérante des membres inférieures symptomatique : le tracé Doppler post-sténotique.

 

------------------------------

ECHOGRAPHIE DES TRONCS SUPRA-AORTIQUES (carotides et vertébrales)

Objectifs

  1. Connaître l’écho-anatomie, les profil de vitesse et le Doppler couleur des axes carotidiens normaux (manipulation)

  2. Savoir reconnaître le piège d’une plaque carotidienne excentrique 

  3. Connaître les critères du degré d’une sténose carotidienne : échographie à échelle de gris, doppler couleur et Doppler pulsé.

  4. Connaître les signes d’une sténose de la carotide interne distale.

  5. Connaître les signes de l’occlusion d’une carotide interne, de la carotide commune.

  6. Connaître les images des plaques

  7. L’enregistrement des artères vertébrales normales (manipulation)

  8. Le vol sous clavier

------------------------------
 

Concepteur : Professeur (M) BOURGEOIS Jean-Marie
Coût : 1995 €


Catégorie(s) professionnelle(s) et spécialité(s) :

  • Médecin

    • Médecine générale

    • Médecine d'urgence

 

Mode(s) d'exercice des participants :
Libéral
Salariés en centres de santé conventionnés
Autres salariés (y compris hospitaliers)


Objectif de la formation :
Ce programme expose les bases physiques et la technique du diagnostic échographique abdomino-thoracique, pelvien, cou et membre dans 25 situations. L'apport de l'examen ultrasonore se révèle souvent décisif pour décider de la conduite à tenir.

 

L'étape présentielle repose sur la pratique : 3 jours sont dédiés à l'amélioration du diagnostic ultrasonore par l'optimisation de la manipulation, des réglages de l'échographe et de l'interprétation des images. L'atelier utilise la méthode de la simulation, par groupe de 2 ou 3 médecins autour d'un échographe.


Pré-requis :
Avoir une Pratique régulière en médecine générale ; pas d’obligation de connaissances échographiques préalables.


Orientation(s) :
- Amélioration de la pertinence des soins
- Nouvelles stratégies diagnostiques et thérapeutiques des pathologies aiguës en premier recours
- Nouvelles stratégies diagnostiques et thérapeutiques des pathologies chroniques
- Le patient en situation de détresse aigue

Cette formation peut être prise en compte par l’Agence du DPC, dans la limite de votre enveloppe annuelle.
Nous pouvons vous préinscrire, (noter votre RPPS dans le formulaire d’inscription).
L’ANDPC vous enverra un mail qu’il vous suffira de valider.